Informations

  • Date : Octobre 2016/Février 2018
  • Type : Biographie
  • Mots clés : Témoignage, Handicap, Homoparentalité, Histoire familiale, Transmission...
Consulter un extrait...

Description

Biographie réalisée dans le cadre de mon parcours professionnel de biographe avec Aleph Écriture Paris. 10 entretiens d’1H30, échelonnés d’Octobre 2016 à Juin 2017, ayant débouché sur la publication en février 2018 d’une biographie de 164 pages, comportant un livret photo de 12 pages. En partenariat avec l’Association  À portée de mots (collection Des mots pour écrire la vie). 1er tirage en février 2018 (60 exemplaires). Retirage en juillet 2018 (80 exemplaires). Souscription en cours pour un 3ème tirage (automne 2019).

 
Baba – Choisir d’être libre a fait l’objet d’une présentation à la bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck le 4 juin 2019, à l’invitation de La fabrique du citoyen- un évènement organisé par la Ville de Bordeaux, en présence de Cécile Maysonnave-Ferreira et de Myriam Cavanié.

 
“J’ai saisi l’opportunité qui m’était donnée de me raconter, à un moment où beaucoup de lignes bougeaient dans ma vie. Une vie, qu’il m’arrive d’évoquer en trois « h » pour donner d’entrée de jeu le ton : handicapée, homosexuelle… heureuse ! J’appuie à dessein sur « heureuse », cela fait en général sourire mes interlocuteurs. Peu se risquent à soulever le voile. Je veux que mon fils sache d’où je viens et qu’il connaisse mon point de vue sur la vie, afin qu’il soit libre de construire le sien. J’aimerais contribuer par ce récit à donner à un plus grand nombre de personnes le courage d’accéder à elles-mêmes et pleinement se réaliser.” (Cécile M-F)

 

L’extrait téléchargeable porte sur le récit d’une mission d’accompagnement de parents d’enfants handicapés, réalisée dans le cadre de l’Association des Paralysés de France.

 

« C’est une histoire écrite à deux : l’une parle et l’autre écrit. L’une se dit, se confie, se donne, parfois avec inquiétude, parfois à peine, parfois trop fort. L’autre écoute, mesure, rassemble, cherche, questionne, fait surgir et met en forme ce qui touche sans trahir ni les mots, ni les intentions. Avec un biographe, les règles du « je » se déclinent à deux dans une relation de confiance mutuelle. Page après page, le flot des paroles prend forme et devient une histoire. C’est un travail riche de sens et d’émotions. Beaucoup de gens aimeraient raconter leur vie mais ne s’en sentent malheureusement pas capables. Un biographe peut les y aider avec intégrité, bienveillance et justesse ». Cécile M-F

 

« Écrire une biographie, c’est un peu comme réaliser un puzzle à partir d’un infini de petites pièces, toutes différentes et formant ensemble un tout, avec des zones d’ombres et d ’autres de pleine lumière qu’il est parfois difficile de bien positionner avant de les relier entre elles.

Retranscrire la vie et ses respirations est à chaque fois une aventure : celle de l’exploration de l’intime, celle de l’écriture. Avec, au bout du chemin, la fierté partagée de laisser une trace. J’aime ce métier pour les rencontres qu’il permet, la profondeur des liens tissés avec les personnes venues me raconter leur vie, le moment toujours très dense du passage à l’écrit. Celui de la lecture, celui des échanges qu’elle suscite. Le travail du biographe est fait de transparence et d’empathie.

C’est un travail altruiste, au service de trajectoires humaines dont la richesse, tout à la fois singulière et commune, se doit d’être révélée. Une richesse à portée de mots ». Myriam Cavanié

 

« Porter un regard rétrospectif sur son parcours de vie, comprendre qui on est, par quel chemin on est passé, ce qui a peut- être forgé son identité, son histoire, les ajustements qu’on a réalisés, sa façon d’être au monde, d’être en lien avec les autres, c’est se donner la possibilité d’un chemin vers une liberté intérieure. S’émanciper des attentes de ses parents, cheminer avec ses empêchements, son handicap, ses différences, mais aussi ses « provisions » comme le dit très justement Cheikh Tijaan Sow, un collègue anthropologue avec qui j’ai travaillé, c’est ce que nous raconte Cécile, que nous suivons pas à pas dans ce récit. Il est question du corps, il est question de l’âme et de prendre soin des deux.

Mais au-delà de son parcours singulier, du mouvement de chaque vie, elle nous amène à l’universel. Car c’est bien le chemin de chacun d’entre nous que d’avancer dans la vie avec ses entraves et ses provisions, d’être devant des croisements, des impasses, des choix à faire, comment « faire feu de tout bois », comment « rester debout » en ce monde malgré les assauts parfois cruels de la vie ? Universel aussi, car ce récit contient parmi ses lignes une source de connaissance de notre époque et des questions du moment.

 
La collection « Des mots pour écrire la vie » n’a d’autre ambition que de favoriser, avec humilité toujours, la rencontre entre des personnes souhaitant transmettre leur récit, un biographe-auteur et des lecteurs ». Irène Darnau, Présidente de l’Association À portée de mots.

 
En savoir plus sur la présentation du livre à la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck.