Informations

  • Date : Avril 2018 - Juin 2019
  • Type : Biographie
  • Mots clés : Témoignage sur le métier d'éducatrice, Pays minier de Decazeville, Enfance inadaptée, 1939-1945 à Laon et Bordeaux, Histoire familiale, Transmission...
Consulter un extrait...

Description

Écriture, mise en page et édition d’une biographie de 183 pages comportant un carnet photo de 20 pages. 10 entretiens réalisés d’avril 2018 à novembre 2018. Biographie remise le jour des 91 ans du narrateur. Tirage : 40 exemplaires.

 

Janine Dinet est une pionnière du monde de l’éducation pour jeunes enfants. Discrète, sincère, complètement engagée, immergée parmi ces familles ouvrières de la cité de Decazeville, elle a petit à petit construit sa profession en portant des valeurs d’humanité, de bon sens, en toute modestie. Elle n’est pas bavarde car vraisemblablement, ce n’était pas l’époque des grands discours, des grandes théories, même si elle s’est toujours référée à la méthode Montessori. Elle a accompli sa tâche, effectué sa part avec l’amour des autres. De ces rencontres, de ces discussions, je me dis que là était le vrai travail… simplement “. Nicole Ouvrard, Secrétaire de l’Association À portée de mots.

 

Je suis heureuse de transmettre ce récit à ma famille, et tout particulièrement à ma filleule, à ses enfants et à son mari, qui me connaissent bien mais qui découvriront je pense des aspects de ma vie que je n’ai pas eu souvent l’occasion d’exprimer en famille. Mes petits-neveux ne connaissent pas l’histoire de la mine, celle des employés des Houillères et de leurs familles. Je veux leur raconter ma découverte du milieu ouvrier en pays minier, à Decazeville après la guerre ; mes combats contre cette misère sociale et humaine, avant et après la fermeture des mines ; les luttes sociales, la solidarité et l’entraide. Je veux leur raconter ce que recouvrait le fait d’être une jeune fille dans les années 40-50 et ce qu’était la vie des femmes à cette époque. Leur parler de mon travail d’éducatrice, au service des enfants des Houillères puis de l’enfance inadaptée en Aveyron. J’aimerais qu’ils sachent ce qu’était la vie de la plupart des gens il y a soixante-dix ans. La solidarité, l’entraide, le respect des autres sont des valeurs dont je souhaite apporter ici un témoignage concret. Je serais heureuse de contribuer en cela à enrichir leur connaissance de l’histoire familiale, comme leur regard sur la vie d’aujourd’hui. Heureuse, que cette lecture soit source d’échanges avec celles et ceux qui sont engagés comme moi dans la belle aventure de l’éducation“. (Janine Dinet)

 

L’extrait téléchargeable porte sur le récit de la deuxième grande grève des mineurs des Houillères de Decazeville, du 18 décembre 1961 au 22 février 1962.

 

” La proposition de raconter ma vie m’a d’abord paru difficile. Peu à peu, l’intérêt et le plaisir de la recherche ont trouvé leur place. Myriam a su me mettre en confiance, nos entretiens étaient chaleureux et denses. Les personnes qui ont lu notre livre ont spontanément donné un avis favorable. Selon leurs âges, certaines ont découvert ou retrouvé des conditions de travail et de vie oubliées ou ignorées. Personnellement, cela m’a aussi permis de renouer des relations un peu délaissées. Pour tout cela, j’envoie un grand merci à Myriam Cavanié, qui est à l’origine de ce travail et de sa réalisation. ” Janine Dinet.